Aline Bertin

Aline Bertin

Ethologie - Expression émotionnelle- Emotions positives - Oiseaux

Aline-Bertin.jpg
Légende

Coordonnées

INRA Centre Val de Loire, UMR 85 Physiologie de la Reproduction et des Comportements
CNRS-UMR 7247 - Université de Tours - IFCE
F-37380 NOUZILLY FRANCE
Tel:(33) 02.47.42.79.74 - Fax:(33) 02.47.42.77.43 

Courriel: aline.bertin@inrae.fr

Thématique principale

Une partie de mes recherches porte sur les facteurs de l'environnement précoce qui peuvent influencer le développement des comportements. Chez les oiseaux, je m'intéresse à l'influence de l'environnement maternel (effets maternels)  sur l'environnement fourni à l'embryon mais également à l'environnement physique ou sensoriel expérimenté par l'embryon ou à un jeune âge. En éthologie, ces recherches se situent dans l'axe de l'ontogenèse des comportements (facteurs proximaux). Dans ce cadre, je me suis intéressée à l'origine développementale de la néophobie alimentaire. La néophobie alimentaire se trouve chez un grand nombre de vertébrés dont l’homme et le modèle oiseau, notamment  la poule domestique, constitue un modèle de choix pour l’étude des facteurs prénatals pouvant influencer l’expression de ce comportement. J'ai étudié l’influence de l’expérience olfactive prénatale dans la construction du comportement alimentaire et l’influence des effets maternels non-génétiques comme le stress maternel ou l’alimentation maternelle au moment de la formation de l’œuf. 

Ces recherches présentent un intérêt à la fois fondamental et appliqué. Malgré la distance phylogénétique entre les Oiseaux et les Mammifères, ces études peuvent contribuer à une meilleure compréhension de l’origine développementale des troubles du comportement alimentaire chez les vertébrés. D’un point de vue appliqué, ces travaux peuvent contribuer à une meilleure gestion des populations parentales maintenues en captivité à des fins de conservation ou pour l'aviculture.

A l'heure actuelle je m'intéresse à l'expression faciale émotionnelle chez les oiseaux. Chez de nombreux mammifères, la capacité à ressentir des émotions négatives mais aussi positives est maintenant largement admise. L’étude des expressions faciales a grandement contribué à ces avancées. Moyen efficace de communiquer une motivation ou une émotion au sein des groupes sociaux, les expressions faciales sont les réponses motrices les plus étudiées pour accéder au ressenti animal.  Pour les oiseaux, la capacité à ressentir des émotions positives reste inexplorée. La science leur reconnait pourtant des capacités cognitives comparables à celles des grands singes ou des dauphins. Actuellement, l'absence de marqueurs faciaux d'émotions constitue un frein à cette exploration. Dans ce cadre, en collaboration avec le Zooparc de Beauval et l'Association Beauval Nature nous avons réalisé des travaux montrant pour la première fois chez des aras des différences dans la position des plumes faciales et dans la couleur des joues en fonction du contexte émotionnel. Avec une approche comparative nous poursuivons les travaux sur plusieurs espèces (cacatoès, poules, cailles). A terme, ces travaux permettront de mieux comprendre le langage corporel des oiseaux et ainsi mieux appréhender leur sensibilité et leurs moyens d'expression.  

Projets principaux

Participation au projet Européen "European Partnership on Animal Health & Welfare (PAHW)" : indicateurs de bien-être positif (2024-2026). 

Projet RED métaprogramme INRAE SANBA (2020-2023): Exploration de nouveaux biomarqueurs d’émotions chez la poule : le rougissement et les immunoglobulines A.

ANR PReSTO’Cog (2014-2018) (coordinateur L. Dickel, Université de Caen Basse-Normandie): Effets de stress prénatals sur le développement précoce des comportements et des capacités cognitives : une approche comparative.

ANR JCJC (2012-2016): Rôle de l’environnement prénatal dans le développement de la néophobie alimentaire : régulation olfactive et hormonale chez l’oiseau.

Encadrements

E. Perez (postdoctorat) (2013-2014) : Bases neurobiologiques de la néophobie alimentaire. ANR JCJC Feedphobic.

G. Jegot (postdoctorat) (2014-2015): Bases neurobiologiques de la néophobie alimentaire. ANR JCJC Feedphobic.

E. de Haas (postdoctorat) (2014-2015): Origine développementale de la néophobie alimentaire: apport du modèle oiseau. Bourse de L'université François Rabelais de Tours. 

D. Soulet (Doctorant) (2021-2024): Fonction des expressions faciales chez la poule domestique. Bourse INRAE et Région Centre-Val de Loire.

Sélection de publications

Soulet, D., Jahoui, A., Guabiraba, R., Lansade, L., Blache, M. C., Piégu, B., ...  Arnould, C. & Bertin, A. (2024). Exploration of skin redness and immunoglobulin A as markers of the affective states of hens. Applied Animal Behaviour Science, 106268.

Bertin, A., Mulot, B., Nowak, R., Blache, M. C., Love, S., Arnold, M., Pinateau, A., Arnould, C. & Lansade, L. (2023). Captive Blue-and-yellow macaws (Ara Ararauna) show facial indicators of positive affect when reunited with their caregiver. Behavioural Processes, 206, 104833.

Bertin, A., Beraud, A., Lansade, L., Mulot, B., & Arnould, C. (2020). Bill covering and nape feather ruffling as indicators of calm states in the Sulphur-crested cockatoo (Cacatua galerita). Behavioural Processes, 178, 104188.

Bertin A, Beraud A, Lansade L, Blache MC, Diot A, Mulot B, Arnould C (2018). Facial display and blushing: Means of visual communication in blue-and-yellow macaws (Ara Ararauna)? PloS One 13 (8), e0201762

Bertin A, Cornilleau F, Lemarchand J, Boissy A, Leterrier C, Nowak R, Calandreau L, Blache MC, Boivin X, Arnould C, Lansade  L (2018). Are there facial indicators of positive emotions in birds? A first exploration in Japanese quail, Behavioural processes 157, 470-473

Bertin A, Calandreau L, Meurisse M, Georgelin M, Palme R, Lumineau S, Houdelier C, Darmaillacq AS, Dickel L, Colson V, Cornilleau F, Rat C, Delaveau J, Arnould C (2018). Incubation temperature affects the expression of young precocial birds’ fear-related behaviours and neuroendocrine correlates. Scientific Reports 8, 1857, doi:10.1038/s41598-018-20319-y.

Bertin, A., Mocz, F., Calandreau, L., Palme, R., Lumineau, S., Darmaillacq, AS, Dickel, L., Arnould, C., Houdelier, C (2019). The quality of human presence at the origin of maternal effects on offspring behaviour in laying hens (Gallus gallus domesticus). Physiology & Behavior, 201, 175-183.

Aline Bertin

Voir ma page ResearchGate et Google Scholar

 

Voir aussi

Presse (quelques extraits):

Interview France Inter (2024) "Les poules rougissantes"

Interview France Culture (2024): "Les poules aussi rougissent lorsqu'elles ressentent des émotions"

Reportage TV Tours-Val de Loire (2024): "SCIENCES / Les poules manifestent leurs émotions... en rougissant"

Huffpost (2024): "Les poules aussi ont des émotions qui les font rougir"

Le Parisien (2024): "« Les poules rougissent par excitation ou stress » : la chercheuse Aline Bertin revient sur cette découverte"

Reportage Zooparc de Beauval Un oeil en coulisse 

Journal le Monde Sciences (2016) : phobie alimentaire: les poules aussi

Journal Le Monde, Science et Médecine, 269, 28 juin (2017) « Le perroquet ce grand émotif » 

Journal le Monde 23 août (2018): "Nouveau mystère animalier : les perroquets qui rougissent d’émotion"

Le Figaro (2018): "Comme les humains, les perroquets aussi rougissent sous le coup de l'émotion"

Libération (2018): "Et si les perroquets rougissaient de plaisir ?"

Huffpost (2018): "Les perroquets rougissent-ils comme les humains quand ils ressentent des émotions vives?"

Microscoop, CNRS (2020): "Cacatoès, l'expression par la plume"

Société savante

La Société Française pour l'Etude du Comportement Animal (SFECA)

Document pédagogique

Planet Vie: La néophobie alimentaire chez les Oiseaux

Date de modification : 17 mai 2024 | Date de création : 23 octobre 2014 | Rédaction : Aline Bertin